Coronavirus : qu’est-ce que c’est ? Masque fait-maison, pour ou contre ?

Décembre 2019, une épidémie de coronavirus (COVID-19) s’est propagée depuis le marché alimentaire de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Chauves-souris, pangolins et tout autre animal sauvage (parfois en voie de disparition) s’y trouvant ont été mis en cause avant que de nombreuses théories aient vu le jour.

Mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié cette catastrophe d’épidémie mondiale, tous les pays des quatre coins du monde sont désormais touchés et si la Chine commence doucement à en sortir, l’Europe est plus que jamais au coeur de ce désastre qui se propage comme une traînée de poudre.

Pour la population, l’heure est au confinement. Les employés télé-travaillent depuis leur domicile, lorsque cela est possible. Écoles, restaurants et de nombreux commerces se voient contraints de fermer. Le quotidien de milliards d’hommes et de femmes est figé, en état d’alerte, face à cet ennemi invisible. À l’exception d’inconscients qui n’hésitent pas à mettre la vie d’autrui en danger en ne respectant pas les règles de confinement, se pensant en vacances ou en s’inventant une soudaine passion pour le sport et toutes autres excuses les plus saugrenues qui soient.

Coronavirus, Covid-19, SARS-CoV-2, .. qu’est-ce que c’est ?

Les coronavirus sont une vaste famille de virus pouvant provoquer diverses maladies chez l’homme (et l’animal). Les symptômes sont similaires à une grippe et peuvent provoquer des pathologies plus sévères comme une infection respiratoire aigüe pouvant engendrer le décès du patient.

Quels sont les modes de transmissions ?

Le virus se propage de deux manières :
=> par voie aérienne, à travers les gouttelettes de salive expulsées par le malade lorsqu’il éternue, tousse ou postillonne, et
=> par contact physique, en touchant une surface ou un objet infecté (poignée de porte, caddie, monnaie, …) avant d’entrer en contact direct avec la bouche, le nez ou les yeux.

Note : À ce jour, il n’est pas exclu que le virus soit transmis en circulant dans l’air (par aérosol).

Quels sont les symptômes ?

Les premiers symptômes souvent observés sont ceux d’un état grippal saisonnier (maux de tête, toux, courbatures, fatigue excessive, perte du goût et de l’odorat, troubles digestifs, détresse respiratoire, ..)

Note : Ne pas avoir de symptômes n’est pas forcément signe de bonne santé, en effet, nul n’est à l’abri d’être un porteur à risque, en ce sens les autorités sanitaires conseillent de maintenir une distance d’au moins un mètre pour éviter les contacts rapprochés et d’éviter les déplacements inutiles, à l’extérieur.

Qui sont les plus touchés ?

Les plus vulnérables au virus sont les personnes âgées ainsi que les personnes dites « fragiles » comme les diabétiques, les personnes atteintes d’un cancer, d’une maladie cardiovasculaire, respiratoire, d’hypertension, les personnes obèses ou encore les porteurs du VIH.

En somme, toute personne ayant un système immunitaire affaiblit est vulnérable.

Note : Si les enfants sont les moins sujets au virus, ils restent néanmoins d’éventuels porteurs à risques, évitez donc de les mettre en contact avec leurs aînés.

Comment me protéger ? Quels sont les solutions à adopter ?

Afin d’éviter la propagation du virus, des gestes simples sont à adopter comme :
=> se laver régulièrement les mains, d’autant plus si vous êtes en contact avec des personnes et objets à risque,
=> éternuez et/ou toussez dans votre coude (ou dans un mouchoir à usage unique puis, jetez-le),
=> évitez tout contact physique (accolades, embrassades, ..).

Masque fait-maison, pour ou contre ?

Face au phénomène de peur et à la recrudescence des malades, les stocks de masques de protection sont en rupture, y compris pour les équipes médicales. Afin de pallier à ce manque, la tendance actuelle est au fait-maison. En effet, de nombreux établissements font appel aux couturières confinées afin de leur coudre plusieurs masques en tissus pour les corps de métiers qui n’entrent pas en contact direct avec les malades.

À quoi servent-ils ?

Contrairement aux masques de protection médical marqués CE (testés et approuvés après de multiples tests en laboratoires), il faut dire que les masques de protection faits-maison n’ont absolument pas la même efficacité (au niveau de l’étanchéité) et malgré tout le coeur mis à l’ouvrage ils peuvent même s’avérer dangereux s’ils ne sont pas changés et/ou lavés régulièrement.

En effet, un masque humidifié et/ou souillé sera contre-productif, pour cela il est important d’en changer régulièrement et/ou de le laver selon des règles d’hygiène strictes.

Pour qui sont-ils ?

Limitant les risques de projections (éternuements, toux,..), ces masques sont « une option complémentaire pour ceux qui le souhaiteraient et qui ne sont pas en contact direct avec des patients », détaille à France Inter le CHU de Grenoble.

De plus, nul n’est à l’abri d’être un porteur sain.

Porteur sain, quésaco ?

L’absence de symptômes ne veut malheureusement pas dire que vous êtes à l’abri pour autant. En effet, certains organismes peuvent être infectés par un agent infectieux (virus) sans pour autant présenter de signes particuliers. Ces porteurs dits « sains » sont donc amenés à pouvoir transmettre la maladie aux personnes et objets qui les entourent.

Ainsi donc, ces masques faits-maison sont une sorte d’alternative préférable à l’absence de protection s’ils sont utilisés, changés et lavés correctement.

Et comme l’a rappelé, sur France Inter, le Pr Pascal Astagneau, médecin infectiologue à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris : « le masque n’est pas fait pour protéger la personne vis-à-vis de l’extérieur, mais pour que la personne évite d’envoyer ses postillons sur les autres. »

Comment doit-être un masque de protection fait-maison ?

L’objectif étant de protéger d’éventuelles projections, votre masque se devra donc de couvrir toute la partie basse de votre visage, du milieu de votre nez jusque sous votre menton et ce en veillant a bien couvrir vos joues. Aussi, il ne devra pas être lâche au risque de bouger et de corrompre son utilité, ni être trop serré ce qui pourrait vous causer une certaine gêne pour respirer.

Attention : Il est important de préciser qu’une fois posé, vous ne devez plus toucher votre masque au risque de le contaminer. Retirez-le en vous aidant des élastiques, placez-le dans un sac étanche (type congélation) et jetez-le à la poubelle puis, lavez-vous les mains. Si vous décidez de le laver, faites-le à 60° puis, passez le au sèche-linge ou au fer à repasser sur position vapeur ! Ne le faites jamais sécher à l’air libre au risque de le contaminer.

Comment réaliser un masque fait-maison ?

Avant toute chose commencez par vous laver les mains, vous les désinfecter ainsi que le matériel dont vous aurez besoin puis, passez à la confection.

>>>>> tuto disponible en un clic <<<<<

Note : Dans l’idéal, il vous faudra réaliser votre masque en ajoutant un petit compartiment dans lequel glisser une couche supplémentaire jetable.

En bref :

Un masque fait-maison n’est pas un dispositif médical, il n’est pas homologué et ne répond pas aux normes en vigueur toutefois, s’il est utilisé en respectant ses conditions d’utilisation il pourra contribuer à préserver les autres de vos projections.

À usage unique, veillez à le changer toutes les 3h minimum ou dès qu’il commencera à être humide.

Note : un masque est personnel à l’instar d’une brosse à dent. Ne portez donc jamais un masque utilisé par un tiers.

Un grand merci au corps médical : aide soignantes, infirmières, médecins, … ainsi qu’à tous ces étudiants en médecine, tous ces élèves infirmiers, tous ces médecins retraités qui viennent épauler leurs collègues.
Sans oublier celles et ceux qui s’exposent pour nous chaque jours : éboueurs, caissières, ..
Merci du fond du coeur.

À l’heure ou le confinement et les réquisitions sont de mises, soyons plus soudés que jamais et facilitons le travail de celles et ceux qui se battent, chaque jours pour nous, en première ligne face à cet ennemi invisible. Soutenons-les et aidons-les de la meilleure façon qui soit, pour cela un geste simple :

#RestezChezVous !

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Gut dit :

    Dire que l’on a encore pas atteint le pic de cette pandémie ! Dramatique !
    Le masque fait maison, j’avoue que je ne suis pas réellement pour car ils ne protègent pas réellement (déjà que les masques chirurgicaux ne sont pas fiables à 100%) mais il paraît que c’est mieux que rien alors pour ceux vraiment exposés qui n’ont rien (merci à nos gouvernements) je peux comprendre et je ferais peut être la même chose.
    Mon fils qui est ambulancier a commencé cette pandémie avec des masques périmés. Maintenant il en est réduit à porter plusieurs fois des masques déjà usagés. C’est lamentable… On vit dans un stress permanent avec ce corona et ce manque de matériel que l’on aurait pu éviter n’arrange rien ! à bientôt So ! bises

    Aimé par 1 personne

    1. Plume & Prose dit :

      Oh oui ma Gut c’est incroyable de voir la situation dans laquelle on se trouve. Au lieu de nous saouler avec des sottises toute l’année le gouvernement aurait du donner des moyens au corps médical. Une aberration de voir que la France n’est même pas capable de fournir le nécessaire à celles et ceux qui contribuent à leur santé. Il y a quelques mois ils se faisaient tabasser par les forces de l’ordre et aujourd’hui ils sont acclamés en héros. J’espère qu’après tout ça le corps médical sera considéré à sa juste valeur et qu’ils auront tout ce dont ils ont besoin.

      À propos des masques oui, je le répète à plusieurs reprises dans cet article et dans le tutoriel qu’il ne protège pas mais protège seulement les autres de nos projections. Il ne faudrait pas que des personnes se croient en sécurité avec un masque et encore moins fait-maison. Il y a tellement de règles à respecter pour éviter que cela ait l’effet inverse.

      Des masques périmés ? Remettre le même masque ? Mais c’est une honte. Déjà tous les particuliers qui ont des masques chirurgicaux devraient les remettre à ceux qui sont en première ligne, en tant que particuliers CENSÉS ÊTRE CONFINÉS nous n’en avons pas besoin nous. Éventuellement si nous sommes malade pour protéger ceux qui vivent avec nous mais on peut en faire nous même. La priorité aux soignants bon sang.

      Ce que cela peut m’exaspérer de voir le comportement de certains.

      Aimé par 1 personne

  2. Gut dit :

    Quand tu vois que certains osent laisser un mot sur un pare brise d’infirmière pour le demander d’aller loger ailleurs car elles sont contagieuses, tu n’est plus étonnée que la priorité n’est pas les soignants à leurs yeux !

    Aimé par 1 personne

    1. Plume & Prose dit :

      Quoi ? Ah non c’est une blague j’espère !

      Aimé par 1 personne

      1. Gut dit :

        Non malheureusement et ce n’est pas arrivé qu’une seule fois ! Sur les pare brises des voiture ou sur leur porte d’appartement. Ils en ont même parlé aux infos ! Bien sûr pas signés ! Bande de S…. et de lâches !

        Aimé par 1 personne

        1. Plume & Prose dit :

          Et en plus ce sont des lâches pfff par contre pour être soignés là ils aiment les soignants. Ou à 20h à hurler comme des débiles aux fenêtres. C’est vraiment quand ça leur chante hein.

          Aimé par 1 personne

  3. Sugardises dit :

    Salem Sofia

    Une catastrophe sans précédent je me remet auprès de notre Seigneur Allah protégeons nous de ce mal.

    Amin.

    Aimé par 1 personne

    1. Plume & Prose dit :

      و عليكم السلام و رحمة الله و بركاته
      أمين

      J'aime

  4. Les délices de Mathilda dit :

    Un article très complet! Vivement que cette maladie ne soit qu’un lointain souvenir.

    Aimé par 1 personne

  5. Fifi dit :

    Claire et concis merci a toi

    Aimé par 1 personne

    1. Plume & Prose dit :

      Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.