Marchez sur les traces du Colonel avec ce délicieux Poulet Frit Kentucky


« La persévérance n’est pas une longue course :
c’est plusieurs courses brèves l’une après l’autre. »
Walter Elliot


Doux, affectueux et aimant.

De mémoire d’enfant il s’est toujours souvenu de ce grand homme, celui qui lui a transmis ce courage et cette force, lui l’homme au grand coeur qui, seul, exploitait sa ferme d’Henryville de 80 acres.

5 ans ! L’âge auquel il perdit son père.

Premier d’une famille de trois enfants, Harland était désormais l’homme de la maison et tandis que sa mère travaillait à la conserverie de tomates, il se devait de veiller sur les biens et les siens. Préparant les repas, pour ses frère et soeur, ce furent ses premiers pas en cuisine où il retiendra, petit à petit, quelques techniques culinaires et développa une véritable passion pour cet art.

Son histoire aurait pu commencer ici mais sa vie ne fut qu’une véritable succession d’échecs avant de fonder son entreprise, l’icône mondiale du poulet frit, Kentucky Fried Chicken (KFC) aujourd’hui connue dans le monde entier.

À 10 ans il prit son premier travail, dans une ferme voisine, afin d’aider sa famille qui peinait à joindre les deux bouts. Les années passèrent, de nombreux métiers aussi dont un dans une station service où il retrouva sa passion des premiers jours. D’une unique table de six couverts, à l’arrière de la boutique, il prenait plaisir à faire découvrir ses spécialités de poulet frit et de biscuits puis, il finit par s’installer, de l’autre côté de la rue, dans un café-restaurant de 142 couverts, le Sanders Café.

Et ce fut le gouverneur du Kentucky, Ruby Laffoon en personne, qui lui accorda le titre honorifique de « Colonel du Kentucky » (Kentucky Colonel) afin de le récompenser pour sa contribution à la cuisine américaine.

La vie du « Colonel » Harland Sanders fut une véritable histoire de persévérance, jusqu’au jour où il inventa sa fameuse recette de poulet frit « bonne à s’en lécher les doigts » (Finger lickin’ good)

La légende dit que cette recette secrète contiendrait 11 ingrédients parmi lesquels herbes et aromates seraient moulus. Et c’est du côté de chez Meriem du blog « la casbah des délices » que j’en ai découvert quelques secrets, pour le plus grand plaisir de nos papilles !

Mariné dans du lait fermenté (ribot) le poulet est ensuite pané dans un mélange de farine, d’herbes et d’aromates avant d’être cuit à la friteuse. Toutefois, l’histoire dit que le « Colonel » n’était pas vraiment friand de friture et qu’il aurait préféré l’utilisation de l’autocuiseur. Info ou intox, qu’importe, passons sans plus tarder à la réalisation de notre « Poulet Frit Kentucky »

KFC

Ingrédients :
– 15 à 20 manchons de poulet (ou pièces de votre choix),
– Huile neutre pour la friture.

=> pour la marinade :
– 300 ml de lait fermenté,
– 1 cuillère-à-soupe d’épices à poulet,
– 1 cuillère-à-café de piment fort en poudre,
– 1 cuillère-à-soupe d’ail en poudre,
– Sel et Poivre.

=> pour la panure :
– 250g de farine,
– 1/2 à 1 cuillère-à-soupe de sel,
– 1 cuillère-à-soupe de thym,
– 1/2 cuillère-à-soupe d’ail en poudre,
– 1 cuillère-à-soupe de paprika,
– 1 cuillère-à-soupe de poivre,
– 1 cuillère-à-soupe d’épices à poulet,
– 1 cuillère-à-café de levure chimique.

Préparation :
=> pour la marinade :
1. Dans un saladier, déposez le lait fermenté, les épices à poulet, le piment, l’ail, salez et poivrez puis, mélangez à l’aide d’un fouet.

2. Ajoutez les manchons de poulet et mélangez-les bien à la marinade. Couvrez d’un film alimentaire puis, réservez au frais au moins 1 heure.

=> pour la panure :
1. Dans un sac de congélation refermable, déposez la farine, l’ail en poudre, le poivre, le thym, le paprika, le sel, les épices à poulet et la levure chimique. Fermez le sac puis, secouez afin de mélanger toutes les épices.

Note : Déclinez cette recette avec les épices de votre choix.

2. Déposez chaque manchon, préalablement égoutté, directement dans le sac de congélation contenant la panure, refermez puis, secouez afin d’enrober chaque manchon de poulet. Laissez reposer quelques minutes.

Note : Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la recette du poulet frit du « Colonel » ne contient pas de corn flakes. Tout est dans la panure qui une fois en contact avec la marinade donnera cette fameuse texture.

3. Préchauffez votre friteuse à 140°

4. Plongez les manchons de poulet dans l’huile pendant environ 8 minutes puis, montez la température à 180° et poursuivez la cuisson environ 3 minutes, jusqu’à ce que le poulet soit bien doré.

Astuce : Déposez sur un papier absorbant afin de retirer l’excédent d’huile.

16 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Boubou dit :

    Waw super le recette de mes rêves

    J'aime

    1. Plume & Prose dit :

      Ah je le savais, ton pseudo t’a trahis lolllllll
      Toi et le poulet c’est une véritable histoire d’amour.

      J'aime

  2. samar dit :

    Salem Alikoum ma Sofia
    j’adore le poulet KFC c’est une recette que je (ou devrais-je dire que mon mari) réalise depuis des années et que j’avais transmis a Meriem. J’en ai essaye plusieurs mais celle-ci reste la meilleure avec le babeurre et la levure qui apporte une légèreté au poulet.
    Rien ne vaut le fait maison 🙂
    bisous

    J'aime

    1. Plume & Prose dit :

      و عليكم السلام و رحمة الله و بركاته
      Ah ma douce Samar, c’est vrai qu’avec le babeurre cela change tout, cette recette est un véritable régal.
      D’ailleurs, nous la faisons et refaisons souvent depuis que je l’ai découverte chez Meriem, c’est dire.

      J'aime

  3. Gut dit :

    Ah aujourd’hui ce n’est vraiment pas pour moi. Le poulet et le fait que je ne peux même pas penser à le remplacer par une autre viande vu que la friture il me faut vraiment l’éviter, je n’ai pas de chance. Par contre je sais que beaucoup adorerait cette proposition et je te dit bravo malgré tout ! gros bisous

    J'aime

    1. Plume & Prose dit :

      Oh ma Gut, avec moi tu es servie, je fais trop souvent du poulet, tu serai malheureuse avec moi ou alors pour t’éviter du chagrin je te ferai de meilleurs plats du coup. Si seulement.

      J'aime

  4. Emmanuelle dit :

    Je suis comme le colonel, j’ai du mal avec les aliments frits, mais je t’avoue que j’aurai vraiment été tentée de goûter à tes pilons, leur couleur donne envie de les croquer. Bonne journée

    J'aime

    1. Plume & Prose dit :

      C’est vrai que la friture ma foi, sur le coup c’est bon mais les après ne sont pas toujours évident !
      Je ne te cache pas que je cherche à quoi correspond ce fameux « cuiseur » je fouine peut-être qu’à force de recherches je trouverai.

      J'aime

  5. quoiquonmange dit :

    Tu sais que même à cette heure-ci on chiperait volontiers quelques manchons de ce délicieux poulet pour les croquer avec délectation !?!?
    Agréable journée. Bizh Viviane

    J'aime

    1. Plume & Prose dit :

      Oh alors là je n’en doute pas, entre nous il m’en reste 4 ou 5 et j’attend avec impatience le ftor pour en chiper quelques-un mais chut, cela reste entre nous bien sûr !

      Aimé par 1 personne

  6. Oh j’adore l’intitulé de ta recette ^^
    On s’y croit vraiment, ils sont parfaitement réussi bravo

    Aimé par 1 personne

    1. Plume & Prose dit :

      Oh merci beaucoup, je vais essayer de freiner mes écris parce qu’à la longue cela risque de vous agacer lol mais parfois je ne peux pas m’en empêcher lol

      J'aime

  7. luna dit :

    j’ai toujours aimé çà!!
    merci!!

    J'aime

    1. Plume & Prose dit :

      Comment y résister c’est vrai !

      J'aime

  8. veganvert61 dit :

    Ohhh je les ai faits en version vegane à base de pleurotes et c’est super bon aussi!!! C’est LA nourriture traditionnelle du Noël japonais! C’est dingue non? Ils sont tellement dorés et croustillants !!!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Plume & Prose dit :

      Entre nous j’ai toujours été fasciné par la nourriture japonaise, cela respire le sain.
      Je rêve d’aller à Okinawa depuis des années, découvrir tout ça de mes propres yeux.
      Enfin en tout cas merci beaucoup de prendre autant de temps et de plaisir à nous partager de bien belles recettes vegan, et surtout merci pour ta tolérance en prenant de ton temps pour nous saluer même si nous ne sommes que flexitariens.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.