Comme un bon souvenir du Temps Gourmand

« Le pays natal de mon père était une terre ruisselante de lumière. Toutefois, chaque année, vers novembre ou décembre, même les jours où le ciel sans nuages paraissait d’une limpidité parfaite, il arrivait bien quatre ou cinq fois qu’une ondée passât. À croire que mon coeur, mon instable coeur, c’est ce terroir qui a fait ce qu’il est.. »
Le Pavillon d’or de Yukio Mishima